L’avancement des travaux

Travaux du réseau d’eau à Bangoua

Tranchées
Les premières tranchées (Dec. 2006)

L’équipe de la mission Veolia  WAterdev/Waterforce a entreprit les premiers travaux fin 2006.Cette équipe était composée du technicien Soup Jean-Marc LOUBET, de notre président Wembo Soup NANA DWANANG Richard pour la partie gestion et des équipes techniques et de gestion du COM.E.G.BA.

Après le passage de la mission Veolia WAterdev/Waterforce, nous avons pu avoir un compte-rendu de l’évolution de la partie gestion clientèle et des problèmes techniques rencontrés. En effet, malgré la volonté de sa Majesté DJAMPOU TCHATCNOUANG, le courage et l’abnégation  du COM.E.G.BA, les conseils des équipes de Veolia WAterdev/Waterforce, le festival de l’eau qui a servi de lancement au réseau d’eau à Bangoua, l’engouement observé à l’époque n’a pas eu la suite escomptée.

Le COM.E.G.BA a ensuite rencontré plus de problèmes que prévu. Sur le plan administratif, pendant les trois premiers mois, il n’a pas eu autant d’abonnés qu’espéré. Toutefois, cela se met doucement en place. Le COM.E.G.BA enregistre plus d’une centaine d’abonnés particuliers et les bornes fontaines fonctionnent.

Il semblerait que la population ait du mal à accepter que l’eau soit payante. Or, la quittance d’eau permettra de faire face aux charges de la structure: le salaire des employés du COM.E.G.BA, le loyer des locaux, les charges électriques des forages et ultérieurement, la pérennisation du réseau (les réparations, les nouveaux branchements, les nouveaux aménagements…).

début des travaux (Dec. 2006)
Le chef Bangoua au début des travaux (Dec. 2006)

De plus, le COM.E.G.BA rencontre beaucoup de problèmes techniques dus aux pressions élevées relevées dans les canalisations car l’environnement géographique est à forte déclinaison. Grâce aux conseils que Soup Jean-Marc LOUBET prodigue régulièrement à Mbeuh Nèshe TCHOUTCHOUO Paul (Responsable technique du COM.E.G.BA) par téléphone, de nouveaux travaux ont été envisagés. Mbeuh Nèshe TCHOUTCHOUO Paul a donc procédé à des réparations de canalisations puis à la pose de vannes afin de mieux isoler les fuites. Par contre, tout cela a pu être réalisé sans fermer le réseau comme par le passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *